mardi 4 décembre 2018

Le faux complot derrière la perte de sens au travail

Face aux procédures absurdes, aux processus compliqués et abscons, nombre de salariés restent interdits. Cette débauche d'obstacles à la vie professionnelle poussent certains à y voir une stratégie délibérée. Les responsables des entreprises auraient ainsi pour objectif de briser toute capacité de réflexion des salariés et de les rendre plus malléables, plus dépendants. L'absurde des pratiques quotidiennes aurait donc un sens !

C'est surestimer les capacités intellectuelles des managers et des bureaucrates, c'est négliger leur sincère volonté de bien faire. 

La bureaucratie aberrante n'a pas d'objectifs, pas de fin. Elle a le même comportement que les mauvaises herbes de ton jardin qui croissent sans cesse, sans but, le fait d'étouffer tes plants de salade n'est qu'une conséquence fâcheuse.

Voilà la magie du phénomène : une équipe de bureaucrates en mal d'occupation se réunit, tente de résoudre une difficulté réelle ou fantasmée dans l'organisation, définit de nouvelles règles et se loupe car incapable de comprendre les contraintes des utilisateurs. Alors de nouvelles réunions sont organisées, menant à la création de nouvelles ne fonctionnant pas mieux et ainsi de suite. 

La bureaucratie fonctionne toujours en roue libre, sans but machiavélique. Mieux encore, la création d'une procédure part souvent d'une bonne intention. Mais vouloir faire aux autres ce qu'on aimerait qu'on te fasse est rarement une bonne idée. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire