mercredi 13 avril 2016

Faire pousser des carottes Place de la République

Voilà donc à quoi sert Nuit Debout : saccager un espace urbain, planter quelques graines et enchaîner les réunions rappelant les heures les plus sombres des AG étudiantes. 

Cette grande ambition est la preuve de l'absence de culture et de maturité politique des leaders du mouvement. Car faire le buzz sur les réseaux sociaux est bien plus simple que faire la révolution en lançant un mouvement menaçant réellement le système. 

Pourtant il y a une pensée contestataire, proprement révolutionnaire à formuler au lieu de gérer la cantine Place de la République. A quand une nouvelle Internationale (pas communiste) apportant des réponses aux défis qui se posent ici et maintenant ?
- Comment faire face à la pénurie potentielle de ressources naturelles : disparition des terres arables, demande exponentielle pour les terres rares, le lithium...
- Comment répondre à la révolution industrielle actuelle et à l'explosion de la productivité : réduction choisie du temps de travail, revenu universel...
- Comment faire en sorte que les bots ne soient pas uniquement au service d'une ploutocratie corrompue : création d'alternatives aux systèmes fermés de la Silicon Valley, protection des données privées, paiement d'un dividende numérique en contrepartie des données que nous fournissons...

Il y a tellement à dire, à théoriser, à construire ! Mais pendant ce temps, de petits-bourgeois fainéants jouent à la Révolution. 

Idiots utiles.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire