mercredi 24 octobre 2018

Jeu à somme nulle

Une de tes croyances les plus ancrées est celle du jeu à somme nulle. Il y a toujours un gagnant ou un perdant, tout gain, tout satisfaction se fait au détriment de quelqu'un d'autre. Il y a toujours un maître et un esclave en somme

Ceci serait vrai si la taille du gâteau était constante, si la réserve de plaisirs, de joie, d'amour était limitée. 

Ce n'est pas le cas. C'est la grande découverte de la Modernité. Les limites de notre monde ne sont pas tant physique (nous les repoussons régulièrement) mais mentales. Seul notre imaginaire nous contraint. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire