jeudi 26 octobre 2017

Des envies petites-bourgeoises

Beaucoup de progressistes ont une vision naïve du peuple, pensant que les appels à l'écologie, à la sobriété, à la solidarité auront forcément plus d'échos que chez les plus riches. 

Erreur bien sûr, les plus modestes veulent avant tout accéder au style de vie bien peu écologique des plus aisés : voyages lointains, voiture, pavillon acheté à crédit, produits jetables... Les préoccupations écologiques sont un luxe que seuls ceux qui n'ont pas peur du lendemain peuvent se permettre. D'ailleurs, si tu observes les minimalistes, la plupart d'entre eux sont cadres supérieurs, sans famille et sans attaches. 

Les comportements de consommation ostentatoires, la course au matérialisme ne sont pas l'apanage des classes aisées. Ce sont des paradigmes largement ancrés, difficiles à dépasser car tu es soumis tous les jours à la pression du paraître. 

Desormais pour être il faut avoir, nous sommes tous des petits-bourgeois.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire