jeudi 13 juillet 2017

Des techniques de manipulation au travail

Comme souvent depuis quelques années, Uber travaille sur le futur possible du travail. Ne pense pas que les expérimentations d'Uber ne concernent que le lumpenprolétariat numérique, elles seront bientôt déployées dans ton environnement de travail.

Ainsi, Uber en s'appuyant sur les travaux de l'économie comportementales, modifie l'environnement de travail des chauffeurs pour mieux les manipuler. L'App est pensée pour inciter les chauffeurs à conduire plus à grands renforts de notifications et de gamification : créer des addictions est clairement l'objectif poursuivi.

On retrouve donc dans l'environnement de travail les mêmes techniques qui visent à te rendre accro sur Netflix, à scroller nerveusement ton écran Instagram entre autres comportements addictifs. 

Désormais, les techniques de manipulation sont à la fois plus fines et plus systématiques pour tirer parti de nos vulnérabilités. Peut-être que nos comportements changeront, que nous inventerons les moyens de pirater les tentatives de manipulation. Mais en attendant, la montée d'un design abusant de nos vulnérabilités pose question. A part se déconnecter (encore faut-il que ce soit possible), comment construire une hygiène de l'économie de l'attention, respectant notre libre-arbitre ? Voilà un débat fondamental que personne ou presque n'aborde.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire