dimanche 23 octobre 2016

Epargne : comment battre les pros de la gestion sans les frais

Tu regardes avec amusement tel ou tel professionnel de la gestion pérorer sur les plateaux de télévision. Ces professionnels de la profession t'expliquent avec des mots savants la meilleure façon de placer tes économies, le tout pour des frais de gestion autour de 3% par an si tu prends en compte les droits d'entrée, les frais sur les fonds sous-jacents et d’éventuels frais de gestion sous mandat. Ce niveau de frais est colossal si tu le compares à une inflation proche de zéro.

Voilà pourquoi Warren Buffett pouvait parier sans risque en 2008 qu'un simple ETF répliquant la performance du S&P 500 allait battre sans problème 8 ans plus tard un hedge fund complexe. La couche de frais captée par le hedge fund rend de fait toute surperformance improbable. 

Les professionnels de la profession d'expliqueront qu'ils limitent la volatilité, assurent une bonne diversification, enfin toutes les conneries habituelles pour berner le gogo. La réalité est plus prosaïque : l'industrie de la gestion, sauf rare gérant star (90% des gérants font moins bien que le marché) est condamnée car elle ne génère aucune valeur ajoutée. 

Regarde ce que tu peux faire en utilisant un outil de backtesting simple comme Portfolio Vizualiser. Tu peux construire une stratégie de momentum ultra-basique avec un ETF suivant le marché européen (le VGK de Vanguard répliquant le FTSE Developped Europe All Cap index) et un ETF Money Market. Le principe est simple : si le momentum du marché actions sur les 5 derniers mois est meilleur, tu t'exposes aux marchés, sinon tu passes cash. Tu oublies la diversification, tu oublies les indicateurs de risque compliqués... 

Quel est le résultat entre janvier 2006 et maintenant sur un portefeuille de 10000 € (soit un historique significatif de 10 ans avec son lot de crises) ?
- Une performance annuelle de 6,42% contre 3,34% pour l'indice ou 5,58% pour un Carmignac Patrimoine, fonds actif star s'il en est
- La pire année est à -9,16% bien mieux que l'indice avec une perte de plus de 44,71% ou même le portefeuille investi moitié en actions, moitié en cash qui perd 21,56%
- Le modèle est très rustique et reste encore trop volatil à mon goût (la perte maximum cumulée est de 22% tout de même entre mai 2011 et mai 2012) mais au final les 10 000 € de départ se sont transformés en 19 518 € contre 13 625 € pour un investissement dans le seul indice. Et rares sont les gérants pouvant justifier une performance équivalente. Même Carmignac Patrimoine ne fait "que" 72% de performance.

Alors, si même un amateur sans grandes connaissances en gestion peut battre le marché avec un modèle simple, bricolé en 1 heure, pourquoi acheter des fonds actifs chargés à plus de 2% ?  Ca n'a aucun sens bien entendu, voilà pourquoi la gestion d'actifs est morte.

En gestion financière, comme ailleurs, les solutions les plus simples sont souvent les plus élégantes et efficaces. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire