vendredi 5 août 2016

Pensée journalistique

Détrompe-toi, l'objectif n'est pas de casser du journaliste. Rédiger un article ou un reportage sur un sujet souvent mal connu, à partir de bribes de donnés et dans un espace ou un temps contraint nécessite du talent. Essaie-toi de faire d'une masse d'informations éparses un contenu compréhensible par le plus grand nombre. 

Le problème apparaît quand la pensée journalistique devient la norme dans les organisations. Tu vois apparaître alors des théories, des argumentaires reposant sur quelques informations, une connaissance parcellaire de l'activité ou des clients. De cette bouillie de pensée n'émergent que quelques mots magiques accompagnés de statistiques acrobatiques. La réflexion de fond est remplacée par du journalisme de piètre qualité. 

Comment expliquer à certains qu'un métier, peu importe lequel, s'apprend dans la durée ? Il faut incorporer, intérioriser les connaissances pour pouvoir espérer comprendre ce que l'on fait et apporter des évolutions réelles et sérieuses. 

Ici la pensée magique ne fonctionne tout simplement pas. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire