vendredi 22 janvier 2016

Confîance et contrôle

La confiance n'exclut pas le contrôle. Mais encore faut-il ne pas seulement déléguer le contrôle à un service, une équipe ou une organisation. 

Se contenter de désigner des personnes pour s'occuper du contrôle, c'est se donner bonne conscience, c'est renoncer à ses responsabilités.

Tu peux déléguer le contrôle mais tu ne peux pas déléguer la mise au point du dispositif de contrôle. Sinon, les exécutants prennent le pouvoir, biaisent la réalité par facilité ou incompétence et ratent l'immanquable.

C'est sous la fausse protection d'un dispositif de contrôle en roue libre que les catastrophes arrivent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire