jeudi 21 décembre 2017

Pourquoi aimons-nous autant les drames et les événements tragiques ?

Dans les journaux, à la télévision ou en ligne, seuls les drames semblent pouvoir faire la Une. Les nouvelles sont mauvaises d'où qu'elles viennent mais nous aimons cette accumulation de drames. Les médias ne font que nous servir ce qui nous plait et fait de l'audience.

Peut-être que ce goût pour le drame vient de notre rapport à la peur. Nous restons somme toute des animaux qui apprenons de notre environnement et plus particulièrement de nos frayeurs. Les drames, les catastrophes sont des instants de peur extrême, des moments de vérité qui nous permettent d'apprendre, de savoir ce qu'il faut faire ou ne pas faire et ainsi optimiser nos chances de survie. 

Peut-être est-ce la recherche de retours d'expérience qui nous fait autant aimer les drames et pas seulement un voyeurisme congénital. 

Ou alors le malheur des autres permet peut-être de relativiser nos propres difficultés. Quand je me juge je me déteste mais quand je me compare...

Qui sait. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire