mardi 21 novembre 2017

Pourquoi parler d'organisations complexes et non d'organisations compliquées ?

On te parle sans cesse de complexité dans les organisations. Il faudrait apprendre à maîtriser la complexité, savoir la gérer de manière efficace. 

Sauf qu'une organisation est souvent juste compliquée. Elle comporte des "complications" comme ces montres mécaniques pleines de rouages et de mécanismes imbriqués les uns aux autres. Tout a un rôle, tout a une fonction même si il serait souvent possible de faire plus simple. 

Une organisation compliquée sera ainsi parfaitement explicable, compréhensible si on prend le temps d'analyser finement ses rouages, c'est une question d'effort et de profondeur d'analyse. En revanche, qualifier une organisation de complexe n'est pas un glissement sémantique anodin. C'est en effet considérer que la structure est non explicable et peu prévisible. Les interactions entre membres de l'organisation, opaques, laisseraient peu de place à la prévision.

Pourtant la plupart des organisations modernes ne sont souvent qu'affreusement compliquées. Les qualifier de "complexes" n'est-ce pas une forme de paresse intellectuelle, permettant d'éviter de pousser son analyse à fond ? Tu commences à le croire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire