samedi 28 mai 2016

De la supériorité de la peur sur la souffrance

Il y a une limite à la souffrance (l'évanouissement d'abord, la mort ensuite) mais il n'y a pas de limites à la peur.

Voici un principe que les terroristes ont compris depuis longtemps.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire