vendredi 18 mars 2016

La bascule d'une force de Police à une force de maintien de l'ordre

Tu vois autour de toi un changement dans la nature de la police qui patrouille dans les rues. 

Tu te souviens encore de ces vieux films où les flics portaient des uniformes, des chaussures de ville, un képi. Désormais tu croises des flics portant treillis bleu, rangers et casquette Police. Ils ressemblent à des paramilitaires de république bananière, ils te font peur et c’est normal. Cette transformation de l'uniforme n'est pas anodine, c’est la preuve tangible du basculement d’une force de police vers une force de maintien de l’ordre. Les deux n’ont rien à voir.

Une force de maintien de l’ordre :
- Voit tout civil comme un criminel en puissance, une menace potentielle,
- Considère sa protection comme plus importante que celle de civils,
- Peut blesser ou tuer des innocents sans être sérieusement inquiétée, 
- Pense aux résultats (la fin), sans se soucier des moyens même si ces derniers sont en dehors des Lois,
- Poursuit en priorité toute personne s’attaquant à eux au détriment d’autres crimes aussi graves (logique clanique).

Médite la différence avec la définition de la Police figurant dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : "La garantie des droits de l'homme et du citoyen nécessite une force publique ; cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux à qui elle est confiée"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire