jeudi 3 mars 2016

Faute avouée à moitié pardonnée ?

Tu rencontres parfois des personnes ayant accompli une vilenie dans le passé, sans que personne ne le sache. Elles peuvent avoir trompé leur conjoint, volé un proche, abandonné un ami, peu importe. Elles sont rongées par le remord, tu comprends, elles doivent soulager leur conscience, se faire pardonner pour la faute passée. Alors elles avouent leur faute comme on expie ses pêchés.

Ces personnes sont des ordures qui ajoute l'injure à la faute. Non contentes d'avoir fait le mal, il faut en plus qu'elles partagent leurs "exploits" pour se donner bonne conscience, peu importent les drames que cela génère. Au final, ce sont des égoïstes qui ne pensent qu'à leur petite personne lors de la faute puis au moment de l'aveu.

Méfie toi des personnes qui prônent la transparence absolue, ce sont souvent celles qui fautent le plus. Incapables d'assumer leurs actes, il leur manque bien souvent une qualité essentielle : le silence. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire