vendredi 28 août 2015

Du bon usage du clientélisme

Dans une organisation que ce soit une entreprise ou une administration, il existe un angle d'analyse incontournable : le clientélisme. Dans tout groupe humain, il existe la tentation du clientélisme : identifier un ou plusieurs groupes de personnes, gagner leurs faveurs en les "achetant", assoir son pouvoir en s'appuyant sur elles. 

Dis-toi que le clientélisme n'est pas une exception mais la règle : toute organisation repose sur ce genre d'arrangement, tout pouvoir s'achète d'une manière ou d'une autre. Bien entendu, la récompense n'est pas forcément pécuniaire, elle peut être symbolique : donner accès à des cercles de pseudo-pouvoir, offrir des miettes de responsabilités... 

Tu as bien entendu l'exemple de la vie politique où le jeu consiste à additionner les clientèles, à les flatter pour gagner la prochaine élection. Mais tu as également le même système dans une entreprise où les responsables s'assurent des bonnes grâces de telle équipe, tel manager avec quelques primes, quelques réunions stratégiques et autres douceurs. 

Corruption me diras-tu ? Je te répondrai jeu de pouvoir à observer, disséquer, retourner si tel est ton intérêt. Identifier les clientèles et ceux qui les utilisent t'offre un instantané des relations de pouvoir et des rapports de force. C'est le moyen de plus simple de comprendre l'organisation dans laquelle tu évolues. Avant de la faire évoluer peut-être...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire