lundi 1 octobre 2018

Qui est l'homme dangereux ?

L'être humain le plus dangereux, le plus capable de violence et de haine n'est pas celui qui ne possède rien. Il est résigné, n'ayant pas grand chose à perdre, sa capacité de révolte est proche du néant. C'est le lumpenprolétariat méprisé par Marx et les révolutionnaires.

Tu pourrais croire que c'est le riche alors. Erreur, le riche possède suffisamment de capital économique pour supporter une perte et suffisamment de capital social pour faire jouer ses réseaux au besoin. Il sait qu'il pourra se relever d'un revers de fortune.

Non, c'est celui qui possède quelques biens, un petit quelque chose, dont tu dois te méfier. Il a quelque chose à perdre et sait n'avoir ni la possibilité, ni la force de repartir de zéro. Celui-là sera prêt à tout pour protéger ce qu'il a, refusera tout compromis, se soumettra à toute personne lui offrant une petite sécurité. Ce sont les classes moyennes plus ou moins déclassées qui iront voir du côté des populistes, réclameront l'exclusion des autres, obtiendront l'élimination du moindre risque dans leur routine quotidienne. 

Ce dernier type d'homme est dangereux car il désire de manière désordonnée. Il n'est pas repu, il a encore une soif non assouvie de plaisir. Il ne consent pas au monde et à son destin, il lutte pour exister, croyant qu'une routine consumériste suffit au bonheur, une nouvelle passion triste remplaçant l'autre. 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire