samedi 13 août 2016

Retour de la figuration : un besoin de corps charnel ?

On observe dans l'art contemporain un retour à la représentation figurative

Est-ce que cela doit être lié à l'explosion des réseaux sociaux, à la mise en scène permanente des ego et des corps sur Facebook ou Instagram ? 

Après des années d'abstraction, de rejet des corps dans les arts plastiques, ne revient-on pas à un besoin de chair, d'enracinement, de corps avec toutes leurs imperfections ? Ou au contraire, ce besoin de corps charnel n'est-il pas trompeur ? Après tout, le corps est représenté par le biais d'un idéal, de représentations sans lien avec la réalité (Retour à l'abstraction en sorte). 

As-tu la réponse ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire