dimanche 10 avril 2016

Pourquoi la colère

Tu te mets en colère quand quelque chose ou quelqu'un se met en travers de ton chemin, quand la fluidité  rêvée se trouve entravée. Quand tu t'énerves contre un enfant, un conducteur trop lent, un collègue malhonnête, c'est toujours la même chose : tu pestes contre les personnes ou les événements qui t'empêchent de jouer ta partition sans accroc. Cette résistance du monde face à ton vouloir est simplement insupportable, voilà pourquoi tu exploses. 

Quand tu y réfléchis, la colère semble être le miroir du rire. Car le rire est une réaction face à la maladresse ou à quelque chose ou quelqu'un résistant aux situations et normes sociales habituelles. C'est un mécanisme de contrôle social pour orienter l'autre sur le chemin de la norme, de ce que devrait être une vie conforme au vouloir de la société.

La colère est elle un mécanisme personnel de défense quand le rire a une fonction sociale. Mais dans les deux cas, tu retrouves la même quête : celle d'une vie nette, sans accroc. 

Voilà d'ailleurs pourquoi tu ris et tu te mets autant en colère. La fluidité recherchée n'est souvent qu'éphémère.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire