mardi 19 avril 2016

Grandes espérances : n'y a t-il rien de mieux que l'Euro 2016 ?

Tu tombes sur une un clip à la télévision vantant l'Euro 2016 et la communion du pays autour de son équipe. Tous sont unis, dans un même élan, tous appellent la victoire de leurs vœux. C'est joli, métissé, bien filmé, on y croirait presque.

Ce qui gêne avec ce clip n'est pas le ton faussement enthousiaste visant à promouvoir un événement mercantile de plus. C'est plutôt la façon étrange de montrer une espérance folle pour une compétition entre des hommes courant après un ballon, comme si une victoire ou une défaite avait une importance quelconque. 

Peut-être que nos espoirs, nos espérances, nos rêves se réduisent à cela : gagner un match de foot. Ou peut-être est-ce que les tenanciers de l'étrange petite lucarne veulent te faire croire. 

Ironiquement, cet Euro 2016 coïncide avec les 80 ans des grèves de 36 et son cortège de luttes et de conquêtes ayant changé la vie. Tu ne peux croire que nos rêves se soient affadis à ce point. 

Il suffirait de peu pour que les grandes espérances, les vraies redeviennent d'actualités. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire